Vous êtes ici : Accueil / Nouvelles / Nouvelles MMS / Numérisation et justice

Numérisation et justice

La numérisation modifie la coopération internationale, y compris dans le domaine de la santé. Il est donc indispensable de se confronter radicalement aux opportunités et aux risques de la numérisation en matière de santé.

La santé à l’ère du numérique – c’est à ce sujet que se consacre le réseau Medicus Mundi Suisse cette année en tout premier lieu. MMS doit-il vraiment traiter aussi ce thème à la mode ? Est-ce le devoir d’un réseau qui s’occupe de sujets de santé dans le contexte de la pauvreté dans les pays du Sud                                                                                                                    

La numérisation est un fait

Oui, c’est de notre devoir : la numérisation est un fait mondial, qui a des conséquences encore partiellement imprévisibles dans le domaine de la santé et dans ses effets sur les systèmes de santé. Elle influence dès aujourd’hui le travail des organisations et des institutions qui s’engagent dans la santé pour tous dans les pays du Sud, qu’ils utilisent ou non eux-mêmes les technologies numériques dans leur travail.

La numérisation dans le domaine de la santé peut améliorer considérablement l’accès aux soins de santé et leur qualité. Mais sa mise en œuvre parfois totalement non coordonnée par certaines organisations internationales met à rude épreuve des systèmes de santé déjà faibles. Le pouvoir de groupes technologiques agissant au niveau mondial empêche que les technologies de santé numériques correspondent aux besoins des communautés locales ou des groupes de population négligés. Les inégalités sont ainsi cimentées et renforcées au lieu d’être surmontées.

Contre la cimentation des inégalités

Pour exploiter les opportunités et les potentiels et pour faire face aux risques et aux défis, la communauté internationale ainsi que des organisations de la coopération internationale en matière de santé, sont nécessaires : il faut une approche intégrée et une coordination renforcée entre les acteurs de la coopération internationale en matière de santé dans le cadre de l’application des technologies numériques. Il faut une approche centrée sur les besoins que les communautés locales définissent et qui est développée en collaboration avec les ministères de la santé des pays en développement. Il faut une réglementation sur le plan international disposant quelles données de santé prendre des mains des acteurs privés et pour les rendre utilisables comme bien public pour le droit à la santé.

MMS veut, par son engagement dans ce domaine, encourager les organisations de la coopération internationale en matière de santé à développer la numérisation de leur travail de manière coordonnée et intégrée. Et MMS s’engagera pour une numérisation dans le domaine de la santé qui renforce les systèmes de santé et qui garantit à tous un accès juste aux soins de santé.

Martin Leschhorn Strebel

Réseau Medicus Mundi Suisse

 

Navigation
Abonner les nouvelles
Se connecter


Mot de passe oublié ?
Nouvel utilisateur ?